jeudi 12 décembre 2013

Lettre au papa Noyel

Papa Noël,
C'est pas que je crois vraiment en toi. J'aimerai bien le pouvoir encore, mais je crois que trop d'années ont coulées sous les ponts. Enfin, je veux bien faire semblant, comme une vieille en confession.

Cette année, je demande pas grand chose: un boulot pour payer les factures et occuper mes journées, une femme qui ne parte pas au bout de quelques mois... bref, une petite vie rangée et classique.

Ah, et puis il y a deux trois trucs que je veux te demander, aussi: un pays où on ne juge pas les gens selon la couleur de leur peau, leur orientation religieuse ou sexuelle.... ou tout le reste.

Que les bons (Mandela, Kate Barry, Jean Louis Foulquier etc...) arrêtent de claquer pendant que des ordures, qui ne méritent que de crever, continuent impunément à empuantir l'atmosphère.

Un monde où on cesse de faire la différence entre les droits des humains et des animaux. On partage la même planète, alors autant qu'on ait les mêmes droits.

Et surtout, pour une fois, que le soleil se lève sur l'obscurité aveuglante dans laquelle on patauge tous depuis trop longtemps.

Et sache une bonne fois que si c'est pas le cas, tu pourras définitivement aller te faire foutre.